La FNPI s’engage sur 20.000 logements destinés à la classe moyenne

Publié le : 8 avril 2014 – Mohamed Amine Hafidi, LE MATIN

FNPI

La FNPI s’engage

Coup de pouce pour le logement destiné à la classe moyenne. Le ministère de l’Habitat et la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI) signent, mercredi 9 avril, une convention-cadre, nous confirme le ministre Nabil Benabdellah. À travers cette convention, la FNPI s’engage à produire 20.000 logements destinés à la classe moyenne à l’horizon 2016. «Cette convention est le fruit de concertations entre le ministère de l’Habitat et la FNPI. Afin de rendre le dispositif plus viable économiquement et encourager le privé à y adhérer, nous avons apporté quelques modifications à la version de 2013», rappelle Nabila El Merini, directrice de la Promotion immobilière au ministère de l’Habitat. Tout d’abord, le prix au mètre carré sera de 6.000 DH hors taxes et non TTC, soit un prix de vente final de 7.200 DH TTC. Ensuite, la superficie sera comprise entre 80 et 150 m², alors qu’auparavant la superficie maximale était limitée à 120 m². Enfin, le promoteur immobilier sera tenu de produire 150 logements sur 5 ans. De même, pour plus de flexibilité, le cahier des charges pourrait inclure une tolérance de 2 pièces et un salon au lieu de 3 pièces et un salon. Cette tolérance n’induira pas une baisse de la superficie qui ne doit pas être inférieure à 80 m².

La-Federation-nationale-des-promoteurs-immobiliers

Pour l’acquéreur, la convention prévoit une défiscalisation de 5%. Pour rappel, son salaire mensuel ne doit pas dépasser 20.000 DH. Par ailleurs, l’habitation devra être principale pour une durée minimum de 4 ans. Cette convention est la deuxième du genre pour le segment du logement destiné à la classe moyenne. Une première convention-cadre avait été signée en décembre 2013 entre le ministère et le groupe public Al Omrane. Elle porte sur la réalisation de 3.860 logements à livrer entre 2013 et 2014, nous rappelle El Merini. Une première tranche de 900 logements est en cours de réalisation par le bras immobilier de l’État.

À noter que l’objectif du ministère est de réduire de moitié le déficit en logements qui est de 800.000. «À l’horizon 2016, ce déficit ne sera que de 400.000, y compris celui de la classe moyenne dont le déficit sera réduit de 20.000 logements. Actuellement, nous en sommes à 650.000 et je reste optimiste pour la réalisation de notre objectif», souligne El Merini.

[source: 8/04/2014 http://www.lematin.ma/]